Mairie de Croth - 27530 Un avenir pour Croth...

  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530
  • Mairie de Croth - 27530

Accueil du site > Pages annexes > Origine du Gravier de Gargantua

Origine du Gravier de Gargantua

Histoire du Gravier de Gargantua

Jean Audeau, un simple agriculteur, découvre par accident dans un énorme tumulus un petit livret qui contient la généalogie des géants d’autrefois. Pourquoi Gargantua ? _ Dans la mythologie celte, il existait une déesse Belissima, Vierge mais fécondé par l’esprit divin de Belen, qui engendra un fils qui fut « celui de la pierre géante ». Il faut savoir que, dans la langue celte « pierre » se dit Gar, géant, « grand » se dit Gan et « l’être », l’homme, se dit tua. « Celui de la pierre géante » est donc en langue celte, Gargantua. _ Fils de Grandgousier et de Gargamelle, fille du roi des Parpaillons elle le porte pendant onze mois. Il vient au monde en réclamant à boire, ce qui lui vaut l’imposition de son nom : Gargantua (« que (gosier) grand tu as »). GargantuaIllustration de Gustave Doré, 1873 _ GARGANTUA était un géant d’une grande taille, d’une grande force et d’une gloutonnerie sans pareille. Il possédait des biens immenses dont les produits suffisaient à peine pour le nourrir. Le nombre de ses troupeaux de boeufs et de moutons était incalculable. Les bergers menaient pâturer leurs bêtes dans les plaines et sur le flanc des coteaux. Comme les vallées que traversent des cours d’eau sont toujours fertiles en herbe, Gargantua en avait défendu l’entrée à ses serviteurs. _ Selon la légende le géant lors de son séjour en terre normande avait coutume de venir s’y reposer. Adossé à la falaise, la tête reposant sur les arbres qui la couronnent. Gargantua allongeait les jambes et reposait ses pieds sur l’autre rive du fleuve. C’est dans cette position qu’il tirait sa flemme au soleil. Or, un jour un colporteur qui cherchait un batelier pour traverser la Seine fut tout surpris d’apercevoir le pont miraculeux formé par les jambes de la dormeuse étendue au-dessus du fleuve et tout heureux de l’aubaine, il arrima solidement son fardeau à ses reins et entreprit l’ascension du géant. Arrivé au milieu du mollet. la chaleur était torride. il voulut s’éponger le front et enfonça son bâton ferré dans les chairs du dormeur qui se sentant piqué se réveilla en maugréant contre les puces qui osaient venir l’importuner dans sa retraite. En même temps. il retirait sa jambe et le malheureux colporteur tomba à l’eau suivi de son ballot et ils disparurent à tout jamais dans les flots.

Gargantua a laissé son nom à de nombreux lieux dans notre région :

-# A Croth - Le rocher de Garguantua. -# Aux Andely - Le rocher de la Tête d’Homme ou Menhir de Port-Mort. -# A Breteuil - Pierre de la Gour ou de Gargantua. -# A Neaufles-AuvergnyPierre à Gargantua ou Pierre-à-Affiler de Gargantua (sa faux aurait servi à achever les soldats de César) -# A Veulettes - Les restes de l’enceinte d’un ancien camp s’appellent le "Tombeau de Gargantua". -# A Tancarville - Une Pierre gante (géante) appelée chaise ou fauteuil de Gargantua. -# A Fresle près de Neufchatel - Un monticule boisé Pas de Gargantua ou Pas du Cheval de Gargantua. -# A Saint-Nicolas d’Attez près de Verneuil sur Avre - Un bloc ferrugineux appelé Pierre de l’Agourt ou de l’Agoùt ou de Gargantua. -# A Caillouet -Orgeville - Deux blocs rocheux le Caillou de Gargantua. -# A Dormant près de Vernon - Deux tumuli nommés une Hottée de Gargantua. _ D’après Léon de Vesly. la chaise de Gargantua tout comme les autres roches naturelles au pied desquelles coule la Seine (la déesse Sequania) fut les acropoles des habitants primitifs de la région et leurs lieux de culte. La chaise de Gargantua fut donc un autel du druidisme. Les découvertes faites dans ce secteur permettent en effet d’affirmer que cette zone était habitée depuis longtemps. Les marins prétendent que face à la chaise de Gargantua et au hameau de l’ânerie. entre Duclair et la Fontaine. c’est l’endroit de plus profond de Rouen jusqu’à la mer. Sources : ] _ JP HERVIEUX _ _ _



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF